Editorial

Doit-on y voir un signe ?

75 ans après la naissance du statut du personnel des industries

électrique et gazière, nous voici au sorti d’une autre période troublée. Si en 1946, c’est la guerre qui mettait le pays à genoux, en 2021 c’est la pandémie qui l’a paralysé. Toujours est-il que les activités sociales ont toujours su prendre leur place y compris durant ces 18 derniers mois, n’en déplaise à leurs détracteurs et à leurs hordes de chiens de garde !

Plus que jamais les activités sociales seront aux côtés des électriciens et gaziers et de leurs familles pour proposer un accès aux loisirs, aux vacances, à la culture et à l’éducation populaire sans oublier – grâce à l’action sanitaire et sociale – toutes les aides aux bénéficiaires les plus fragiles.

La levée récente des restrictions sanitaires, le recul de l’épidémie doivent nous permettre une reprise progressive de nos activités de proximité mais toujours dans le respect des gestes barrières.

Sortie jeunesse, sortie famille, activités physiques ou rencontres dans un Tiers-lieu, il y en aura pour tout le monde cet été et cet automne : n’hésitez pas à vous inscrire auprès de la CMCAS.

Bel été, prenez soin de vous et revenez en forme : la rentrée risque d‘être mouvementée !

« Nous n’accepterons pas éternellement que le respect accordé au masque des philosophes ne soit finalement profitable qu’au pouvoir des banquiers. » Les Chiens de garde (1932) de Paul Nizan

Sébastien LASCAUX, Président de la CMCAS de Moulins-Vichy.